BIENVENUE sur mon livre d'Or.

Merci de laisser vos impressions sur mon site dans ce livre d'Or

Nom*
e-mail

Adresse site
Pays, ville
Note
code anti-spam*
   
Message* Mise en forme du texte
 

 

Smileys






























Balises URL et email optionnelles
(liens automatiques)
 Couleur:  Taille: Fermer les Balises
Aide

 * champ obligatoire

Freeware "Livre d'Or" copyright Fanatek (c) - Téléchargez-le gratuitement !



21 messages

Page << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 >>


10/12/2006 11:54

3

Humbert Camerlo (90.14.19.---) http://en reconstruction
Merci de m'avoir mis en si bonne compagnie!
Je suis en train de créer une fondation "théâtres de Pleine Lune", pour développer un réseau planétaire. Nous développons actuellement des implantations d'ateliers Pleine Lune au Pérou, en Espagne et en Australie. Le développement s'appuie sur la mixité des disciplines scientifiques et artistiques, et nous facilitons la mise en place de comités locaux dans les pays d'implantation. Je pourrais vous informer du développement de notre aventure.
Bravo encore pour votre site. Je suis d'autant plus concerné par votre démarche, que j'ai beaucoup travaillé avec Giorgio Strehler, mon maître en mise en scène, dont le spectacle, "Arlequin serviteur de 2 maîtres", survit à l'usure du temps. L'un des premiers ateliers réalisé au Théâtre de la Pleine Lune s'appuyait sur une fantaisie imagée autour d'Arlequin.
Amicalement, Humbert Camerlo, Théâtre de la Pleine Lune


Arlequin : Cher Humbert Camerlo,
En effet, vous êtes l'un des 143 losanges du manteau d'Arlequin. Que m'avez-vous donc apporté comme vous a initié Giorgio Strehler? Vous m'avez appris l'une des couleurs de la beauté: la grâce. Incomparablement. Je l'ai rencontrée un soir d'été de pleine lune, revêtue de tulle, version moderne de l'antique "Primavera", petite marchande de fleurs de Campanie... Merci encore.
Il paraîtrait même qu'en cette nuit des étoiles, certains furent étonnés d'apercevoir Arlequin parmi les spectateurs quand ils regardaient à travers vos miroirs, tandis que d'autres évoquaient Pierrot et ses jeux de lumière.
Quelle aventure commune, effectivement. Eloge à notre bipédie, éminemment.
Extrait de mon courriel à Humbert Camerlo

11/11/2006 18:40

2

sagel paul-andré (82.245.44.---)
Belle fantaisie sur un masque que je connais pour le jouer et l'enseigner depuis 30 ans sous toutes les latitudes. Arlecchino sono io! per la vita! et plus si affinités. Ciao bello.

Arlequin : Cher Arlecchino, merci.
Tu voles donc de latitude en latitude comme Antoine de Saint-Exupéry volait de continent en continent et comme je vole de couleur en couleur. Tu n'as pas été sans remarquer que mon habit a été fait de mille et une couleurs par une certaine couturière... Mille et une couleurs, très précisément. La mille et unième, la dernière... , est la couleur de la nuit, mais c'est une nuit constellée d'étoiles. C'est donc aussi la première...
Arlequin est un voleur de nuit, généreusement.
Au fait, pourquoi la nuit est-elle noire? Où va la lumière quand il fait noir?
PS: Pardonne-moi de t'avoir tutoyé comme on tutoie un ami.

Page << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 >>