BIENVENUE sur mon livre d'Or.

Merci de laisser vos impressions sur mon site dans ce livre d'Or

Nom*
e-mail

Adresse site
Pays, ville
Note
code anti-spam*
   
Message* Mise en forme du texte
 

 

Smileys






























Balises URL et email optionnelles
(liens automatiques)
 Couleur:  Taille: Fermer les Balises
Aide

 * champ obligatoire

Freeware "Livre d'Or" copyright Fanatek (c) - Téléchargez-le gratuitement !



21 messages

Page << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 >>


05/03/2007 19:05

7

Luis Darocha (82.225.77.---) http://www.darocha.fr
Bonjour,
Je viens et reviens glaner des indications "arlequinesques" qui me ravissent chaque fois.
Voilà un labyrinthe dans lequel il fait bon s'égarer.
Merci encore à vous.
Cordialement,
Luís


Arlequin : P.S.: Une question de masque
Au contraire de l'Arlequin du XVIIIème siècle qui se devait de monter sur scène pour jouer ses "arlequinades", celui du XXIème siècle pénètre dans le labyrinthe du "Sensible (Gai) Savoir" (Friedrich Nietzsche), son fil d'Ariane, non pas seulement pour faire évader son auditoire par son imaginaire et tenter de lui faire oublier sa condition, mais, avec ses lecteurs, pour essayer de confondre l'absurde et faire valoir notre dimension.
C'est ainsi qu'Arlequin, presque demi-millénaire, pourra, une fois de plus, avec ou sans masque, renaître de ses cendres.
Puisque l'acte d'écrire est donc pour lui tout à la fois un moment d'abandon et un déchirement, et que "rien ne vaut la vie" (Alain Souchon), il n'éprouve jamais le besoin de s'évader. C'est sa façon de s'égarer, mais c'est aussi son talon d'Achille...

12/02/2007 20:06

6

Luis Darocha (82.225.77.---) http://www.darocha.eu
Votre site tout en étant très Arlequin dans sa conception, m'a proprement enchanté autant pour l'esprit que pour l'émotion. Formidable! vraiment... C'est un territoire dont la fécondité trouve à se déployer. Et puis bravo, et merci! Un grand Merci! Il est déjà dans les premières loges de mes favoris, les 5 principaux. Aujourd'hui la journée s'estompe de façon succulente grâce à Arlequin. Je reviendrai très bientôt. Pour dire vrai, pas plus tard que demain.
Luis


Arlequin : Cher lecteur,
Merci beaucoup, évidemment.
J'espère continuer à vous enchanter aussi longtemps qu'Arlequin a inspiré nombre de créateurs, de Goldoni à Strehler, sans oublier Picasso ou Verlaine... et tous les anonymes, à commencer par Arlequin lui-même. Mais qui est-il? Il est le préféré des enfants et cela aurait dû lui suffire. Pourtant, un jour d'équinoxe, sans qu'il s'en aperçoive vraiment, porté par le zéphyr, ses ailes déployées plus qu'à l'accoutumée l'ont poussé loin de Bergame où il revient sans cesse, dans la loge sans miroir de son théâtre d'enfance. Il y apprend encore le rôle le plus difficile, celui d'être soi-même, pour le jouer sur cette scène immense où il faut s'efforcer de continuer à marcher debout, sans masque, avec ses ailes de géant.
Il voudrait tant rester très Arlequin, pour vous servir...
Serviteur ou maître? Arlequin a choisi: Ni esclave ni maître. Etre, éminemment.
Merci de faire partager votre enthousiasme et bonne continuation sur l'immense toile.

Page << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 >>